Orienter les fondamentaux de la détection médicale canine

Dans le cadre du programme KDOG, l'Institut Curie vise à développer une méthodologie claire et efficace pour la détection du cancer par les chiens, en s'assurant qu'elle soit reproductible, fiable et éthique, où qu'elle soit mise en œuvre.

woman-and-dog
place-localizer

Pays

France

calendar

Durée

5 ans

Quelle solution ce projet apporte-t-il ?

KDOG vise à développer une méthodologie claire et efficace de détection médicale canine, en s’assurant qu’elle soit reproductible, fiable et éthique, où qu’elle soit mise en œuvre.

  • Le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez les femmes, touchant 1 femme sur 9, avec plus de 2 millions de cas par an. Un dépistage effectué à temps augmente les chances de survie. Cependant, de nombreuses femmes n'ont pas accès aux services de dépistage qui pourraient leur sauver la vie, et ce pour de multiples raisons, dont la pauvreté, le handicap, l'isolement et le manque de ressources médicales. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le cancer du sein est à l'origine de 15 % des décès liés au cancer chez les femmes, et nous estimons que ce chiffre est beaucoup trop élevé.

    Les chercheurs de l'Institut Curie formulent l'hypothèse que les COV (Composés Organiques Volatils), et les odeurs qui y sont associées pourraient être un biomarqueur du cancer du sein. Indétectables par le nez humain, deux méthodes permettraient d'identifier ces odeurs caractéristiques : la chimie analytique et la détection par odorologie canine.

    Les chiens ont un odorat 100 000 à 1 million de fois plus sensible que celui des humains. Cela signifie que des chiens correctement formés à la détection des odeurs pourraient être en mesure de détecter l'odeur caractéristique d'une tumeur cancéreuse dans les fluides corporels tels que la sueur, ce qui favoriserait les méthodes de détection précoce.

    Faire appel aux chiens pour détecter certaines maladies est une idée qui est passée en quelques années du domaine du « fantasme » à la reconnaissance de la part de la communauté scientifique. Le programme KDOG, mené par l'Institut Curie en France, s'inscrit dans ce mouvement depuis 2016.

    kdog_whitedog_cone
  • Étude préliminaire

    En 2016 et 2017, l'équipe KDOG a lancé une étude préliminaire. Les résultats ont été plus qu’encourageants. Les chiens, évalués sur des échantillons qui leur étaient inconnus, ont obtenu un taux de réussite de 90,3 % lors du premier essai ! Cette preuve de concept a été présentée à l'Académie de médecine le 21 février 2017.

    Essais cliniques

    L'équipe KDOG a mis au point une technique de dépistage du cancer du sein qui fait encore l'objet d'une étude scientifique. En 2018, KDOG a commencé les essais cliniques afin de déterminer, à plus long terme, si les résultats restaient encourageants. Voici les bases de ces essais :

    Ce procédé consiste à placer une compresse sur chaque sein pendant la nuit pour absorber la sueur et les fluides corporels, qui sont ensuite envoyés au laboratoire dans une enveloppe pour analyse. La méthode est simple, indolore et les chiens ne sont jamais en contact avec les patientes.

    1. Phase de mémorisation profonde : les chiens apprennent à mémoriser l'odeur du cancer du sein sur des compresses qui ont été directement en contact avec une tumeur cancéreuse.

    2. Réduction du seuil de tolérance : le chien continue à s'entraîner avec des compresses couvertes de sueur provenant d'un sein atteint de cancer.

    3. Cas pratique : la compresse « cancer » est placée au milieu de compresses « saines ».

    4. Le chien apprend à différencier les échantillons négatifs et les échantillons positifs.

    5. Le chien travaille en totale autonomie (sans laisse).

  • En 2019, le tout premier Colloque international sponsorisé par Royal Canin a réuni 24 équipes internationales en détection médicale. Les principales conclusions ont admis que l'essentiel de la détection médicale n'était pas encore suffisamment traité et qu'une excellence scientifique de premier plan était nécessaire dans ce domaine pour continuer à avancer.

    Dans le cadre du programme KDOG, l'Institut Curie en France vise à développer une méthodologie claire et efficace pour la détection du cancer par les chiens, en s'assurant qu'elle soit reproductible, fiable et éthique, où qu'elle soit mise en œuvre. Grâce au soutien de la Fondation Royal Canin, l'Institut Curie s’est donné pour objectif de développer une palette d’outils scientifique comprenant des outils et des protocoles, des formations débouchant sur des certifications et des lignes directrices en matière de détection médicale canine pour les communautés scientifiques travaillant sur la détection médicale dans le monde entier.

    L'objectif du projet est de faire évoluer le secteur de la détection médicale en soutenant 5 programmes (« 5P ») qui répondent aux 5 questions clés qui sont aujourd'hui les freins à la montée en puissance des programmes de détection médicale canine dans le monde. L'objectif : offrir aux équipes qui souhaitent s'engager dans la détection de maladies (cancers, virus, bactéries, ou autres) une base d'éléments essentiels fiable leur permettant de structurer leur travail et d’augmenter leurs chances de succès.

    kgog_germansherpherd_cone